!css

Responsabiliser par une métrique environnementale open source

05/09/2019

Responsabiliser les investisseurs grâce à une métrique environnementale open source

DE L'URGENCE D'AGIR

Depuis une dizaine d'années, la sphère financière multiplie les engagements publics à surveiller et réduire les impacts de ses investissements sur l'environnement, et différents produits d'investissement autour du thème de l’environnement ont vu le jour. Cela atteste de la volonté du secteur financier d'assumer pleinement son rôle dans la transition écologique qui se joue actuellement. La pléthore de textes de loi plus ou moins contraignants marque un effort pour la publication de données ESG et l’intégration du risque environnemental, comme l’Article 1731 en France, l’Accord de Paris suite à la COP21, les recommandations de la TCFDou le plan d’action de la Commission européenne pour la finance durable. Pendant ce temps, les investisseurs retail aspirent à des produits plus respectueux de l’environnement, les labels verts s’invitent dans l’industrie financière et les ONG révèlent nouveaux scandales environnementaux et tentatives de greenwashing (écoblanchiment). Dès lors, le besoin de qualifier de façon professionnelle les investissements comme étant verts ou bruns n’a jamais été aussi pressant.

 

Dans ce contexte, l'initiative NEC pour « Net Environmental Contribution » vise à fournir aux investisseurs une métrique efficace, solide et exhaustive pour les guider dans leurs décisions et mesurer leurs impacts. L'indicateur s'adresse à n'importe quel acteur financier, qu'il cherche à évaluer un produit, une société, un portefeuille ou un indice.

Début 2019, les cofondateurs de l'Initiative – Quantis, fournisseur de premier plan de solutions durables sur le plan environnemental, I Care&Consult, société de conseil spécialisée dans la transition environnementale et Sycomore AM, acteur phare de la gestion d'actifs ISR – ont conclu un accord de collaboration. Propriétaire exclusif des droits intellectuels de NEC, Sycomore AM s'engage aujourd'hui à partager intégralement la marque et la propriété intellectuelle avec l'Initiative. I Care&Consult a réuni les premiers experts qui ont élaboré la méthodologie dès 2015. Quantis a rejoint l'équipe de développement en 2016. Fort d'une vaste expérience dans des projets de R&D collaboratifs et dans les plateformes pré-concurrentielles, Quantis s'est vu confier la gestion de l'Initiative. Novethic a déjà convenu de se joindre à l'Initiative, et de nombreux autres acteurs ont manifesté leur intérêt3.

4 ANS DE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

Les indicateurs dont disposent aujourd'hui les investisseurs manquent généralement de transparence ou, à l'instar du bilan carbone des portefeuilles, n'apportent que peu de valeur à la prise de décision. En réponse à ces insuffisances, la NEC a été mise en place pour fournir une vue d'ensemble de l'alignement des émetteurs (« contribution nette ») avec la transition environnementale, qui englobe l'ensemble de leurs chaînes de valeurs, au-delà du bilan carbone, d’abord dans le cadre du Sycomore Eco Solutions, un fonds d'actions coté lancé en 2015. En 2017, la NEC a été testée et déployée chez Sycomore AM sur 7 milliards d'euros d'actifs sous gestion et sur ses indices de référence. En 2019, la métrique couvre plus de 1 300 actions et titres à revenu fixe, est utilisée par plusieurs clients d'I Care&Consult et par Sycomore AM dans les reportings mensuels et les publications réglementaires prévues par l'Article 1734.

La métrique NEC vise à évaluer dans quelle mesure les émetteurs sont en phase ou non avec la transition environnementale en cours. Sur la base d'unités physiques, la NEC analyse divers domaines d'impact pour l'environnement, au nombre desquels le changement climatique, l'eau, la qualité de l'air, la biodiversité et la production de déchets. La NEC suit une approche d’analyse du cycle de vie en s'intéressant à ces impacts dans chaque chaîne de valeur. Le résultat est une note unique par émetteur basée sur ses différentes activités sous-jacentes, comprise entre -100 % et +100 %, pouvant être appliquée à tous les secteurs et types de financement, comme l'illustre le tableau ci-dessous.

contribution environnementale nette

UN MODÈLE OUVERT

Face à l'urgence climatique, le choix d'une métrique accessible à tous (open source) a été dicté par trois convictions :

  • une norme de marché ne peut émerger qu'à
    condition d'être transparente et comparable,

  • la coopération accélère et généralise les impacts,

  • une structure ouverte renforce la résilience et
    l'impartialité.

L'Initiative NEC a donc pour missions de fournir une méthode et une métrique fiables et transparentes, d'éveiller les consciences, de diffuser les connaissances sur l'environnement dans les marchés financiers et de promouvoir la collaboration entre les acteursmobilisés pour l'investissement responsable. Elle est ouverte à tous les acteurs travaillant dans le secteur financier (propriétaires d'actifs, gérants, prêteurs, fournisseurs de services financiers, etc.) ou interagissant avec celui-ci (émetteurs, universitaires, ONG, associations professionnelles, consultants, institutions, etc.).

L'Initiative diffusera, éprouvera, étendra et mettra régulièrement à jour la méthodologie, et veillera à son applicabilité et à sa comparabilité avec d'autres nouvelles normes comme les ODD (Objectifs de développement durable) des Nations Unies, les méthodes d'alignement sur l'objectif des 2°C ou les taxonomies vertes. Afin de soutenir cet effort collectif, l'initiative est principalement financée par les cotisations de ses adhérents – partenaires et membres – qui leur donnent le droit d'utiliser publiquement la NEC. Les subventions et autres apports non financiers des sponsors viennent compléter le financement. Enfin, le grand public et tous les membres pourront accéder au site de l'Initiative. C'est pourquoi la communauté ciblée par la NEC se divise en quatre grandes familles :

  • Les partenaires pilotent l'Initiative et contribuent le plus à son financement. En tant qu'utilisateurs experts, ils mettent à disposition leur expérience et enrichissent leurs connaissances en bénéficiant de toutes les formations et d'un accès illimité à l'outil ;

  • Les membres forment le socle des utilisateurs de la NEC, moyennant une cotisation raisonnable. Ils ont accès à des kits de formation et doivent de conformer à des directives en matière de communication ;

  • Les sponsors apportent un financement complémentaire, contribuent à la R&D ou à la diffusion des connaissances ;

  • Le grand public a librement accès à la méthodologie de la NEC, ainsi qu'à ses sources de données et tutoriels.

LA NEC ET LA PERFORMANCE FINANCIÈRE

Une question clé demeure toutefois : que nous dit la NEC sur la performance financière ? Dernièrement, une étude5 a tenté de répondre à cette question en analysant le STOXX 600 entre 2013 et 20186. Ses conclusions ont été les suivantes :

  • La NEC et la performance boursière tendent à suivre des trajectoires similaires sur des horizons à 3 et 5 ans (et non sur un horizon d'un an), la stratégie affichant la meilleure NEC (+25 %) ayant obtenu le rendement et le rendement ajusté du risque les plus élevés ;

  • L'effet de sélection de la NEC n'engendre pas de biais significatif, ni de capitalisation boursière, ni d'allocation sectorielle ;

  • La métrique NEC produit des résultats complètement différents des notations environnementales existantes.

Même si cette étude doit encore être complétée, le risque de transition mesuré par la métrique NEC semble bel et bien impacter le rendement boursier, et ces premiers résultats nous confortent dans l'idée que la NEC mérite d'être améliorée et généralisée.

 

JEAN GUILLAUME PELADAN 
Head of Environmental Strategy – Sycomore AM

Jean-Guillaume a travaillé 16 ans pour Boston Consulting Group et pour Suez avant de rejoindre l'Agence française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie en 2010 en tant que Directeur des investissements d'avenir. En 2015, il a rejoint Sycomore AM en qualité de Directeur de la stratégie environnementale et a lancé Sycomore Eco Solutions. Diplômé de l'Ecole Polytechnique et de l'Ecole des Mines ParisTech, expert de l'environnement, conférencier et auteur, Jean-Guillaume participe à plusieurs ONG comme le Forum pour l'investissement durable (association française).

 

(1) Article 173 de la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte entrée en vigueur en 2015. (2) Taskforce for Climate-related Financial Disclosure rattachée au Conseil de stabilité financière établie à la demande du G20, rapport final de 2017. (3) Notre référente pour l'Initiative NEC est Vanessa Pasquet, vanessa.pasquet@quantis-intl.com. L'accès complet au package due diligence est directement disponible après avoir signé l'Accord de confidentialité. (4) Our Magazine - Sycomore Asset Management - 05 novembre 2018 - https://en.sycomore-am.com/Our-Magazine/2018/11/583-Net-Environmental-Contribution-Sycomore-AM-and-partners-open-source-new-multi-issueenvironmental-metric-for-finance-industry (5) « Is the transition risk material? Testing the Net Environmental Contribution metric on a universe of listed European equities » soumis et présenté par Sycomore AM et BNP Paribas Securities Services lors du 12e forum international des risques
financiers organisé par l'Institut Louis Bachelier à Paris les 18 et 19 mars 2019. (6) NEC version β, calculs par Sycomore AM, I Care&Consult et Quantis, avec des données essentiellement issues de 2016, la NEC du STOXX 600 étant approximativement de -2 %.

 

Vous avez aimé cet article ?
+1
0