!css

Croissance des marchés privés en Inde

06/07/2021

L'Inde connaît actuellement une accélération du marché du non-coté (capital investissement, dettes privée, immobilier et infrastructure) qui s'explique par la recherche de plus d'opportunités et de rendements de la part des investisseurs tant institutionnels que fortunés.

Selon un rapport d'EY1, 2011-2020 a été une décennie charnière pour le secteur indien du capital investissement / du capital-risque (PE/VC), car il est passé d'une classe d'actifs alternative naissante à un écosystème mature qui totalise 232,4 milliards de dollars. La décennie s'est terminée sur un record de 47,6 milliards de dollars d'investissement en capital investissement / capital-risque en 2020 malgré la forte baisse du sentiment d'investissement liée à la pandémie de COVID-19. 

Les possibilités offertes aux investisseurs étrangers pour investir en Inde sont les suivantes :

  • Foreign Portfolio Investments (FPI) - Les investissements de portefeuille sont autorisés dans des titres cotés sur les bourses indiennes, les obligations à taux fixe et la dette non cotée ;
  • Foreign Direct Investment (FDI) - Investissements stratégiques autorisés dans le cadre de la voie automatique ou de l'approbation du gouvernement, selon le secteur de l’entreprise détenue ;
  • Foreign Venture Capital Investment (FVCI) - Investissements autorisés dans des entreprises de capital-risque dans des secteurs spécifiques.

Les investisseurs effectuent généralement leurs investissements dans une société de portefeuille indienne via un véhicule d’investissement étranger direct (FDI) si la stratégie consiste à jouer un rôle actif dans l'activité de l'entreprise. Les FDI ont joué un rôle important dans les pays en développement, y compris l'Inde. Depuis 1992, les mesures prises en vue de la libéralisation économique de l'Inde ont eu un impact positif sur les flux FDI, comme le montrent les derniers chiffres du gouvernement fédéral : l'afflux total des FDI vers l'Inde a augmenté à un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 6 % entre l'exercice fiscal 2015-16 et l'exercice fiscal 2019-202. Les investisseurs ont réagi à l’évolution de l'environnement d'investissement, y compris les politiques gouvernementales et le cadre général de la politique économique. Les politiques de FDI ont été libéralisées dans l’industrie ferroviaire, l'assurance, la défense, l’industrie pharmaceutique et l'aviation. Les limites des FDI dans les secteurs de la défense et de l'assurance ont récemment été relevées de 49 % à 74 % par le ministère indien des Finances.

Les afflux de capitaux des investisseurs publics indiens n'ont cessé d'augmenter et étaient même trois fois plus élevés qu'en Chine l'an dernier.

Private investments by SOI into China and India (USD billions) – Source: Global SWF's World Investment Report 2020) 

Les investissements réalisés dans le périmètre des FDI sont régis par les voies d'entrée (approbation automatique ou gouvernementale), les limites de propriété étrangère spécifiques au secteur et les directives relatives au mécanisme d’entrée et de sortie, y compris les prix, comme le prévoit les Foreign Exchange Management Regulations (Règlement sur la gestion des changes).

Les FDI peuvent être réalisés dans des actions ordinaires (cotées et non cotées) et des obligations pleinement convertibles ou des actions de préférence. Pour les transactions portant sur des FDI, l'entité est autorisée à ouvrir un compte de titres et de dépôt auprès d'un dépositaire pour la conservation des titres. Un compte d’espèces en roupies indiennes (INR) / en devises étrangères ne peut être ouvert auprès d'une quelconque banque agréée sur le marché (« Authorized Dealer Bank »). Tous les flux de fonds doivent être acheminés uniquement par des canaux bancaires normaux.    

Au moment de la vente, l’Authorized Dealer Bank autorisera le transfert du produit de la vente (net des taxes applicables) au vendeur d'actions, à condition que :

  • Le titre ait été détenu sur une base de rapatriement ;

  • la vente ait été effectuée conformément aux directives prescrites ; et

  • un certificat d’objection de la part des autorités fiscales n'ait pas été produit.

Nous pensons que les politiques indiennes favorables aux investissements étrangers directs continueront d'attirer des investissements sur le marché privé. L'Inde est bien positionnée pour bénéficier de l'abondance de jeunes professionnels bien éduqués, d'un environnement réglementaire sécurisé, d'une gouvernance et d'une infrastructure de marché solides, de rendements attractifs et d'une communauté d'investisseurs dynamique.


1 https://www.ey.com/en_in/private-equity/the-rise-of-private-equity-in-india-in-the-last-decade

2 https://www.india-briefing.com/news/india-reports-us81-72-billion-in-fdi-in-fy21-top-trends-22366.html/

Vous avez aimé cet article ?
+1
0