Des nuages d’incertitude avec des côtés positifs certains

07/06/2022

Pour ce Sommet européen des investisseurs, Société Générale Securities Services a choisi de porter à l’ordre du jour des sujets d’intérêt et de préoccupation majeurs pour le secteur de l’investissement.

SGSS se réjouit de partager la scène avec des experts mondialement reconnus qui ont gracieusement accepté de partager leurs connaissances et de faire la lumière sur les actuels défis et opportunités d’un environnement complexe. Après tout, en tant qu’administrateur d’actifs, notre rôle dans un monde en mutation est aussi de réfléchir et de nous engager avec nos clients et partenaires sur des sujets qui sont à la fois importants dans notre secteur et pertinents pour eux – en particulier l’ESG1, les marchés privés et la numérisation.

Ces sujets étaient déjà de mise avant la COVID et n’ont fait que gagner en importance depuis. Alors que la guerre russo-ukrainienne et la reprise de l’inflation sont tragiquement venues amplifier l’incertitude mondiale, il ne peut qu’être utile de s’interroger sur l’avenir de ces actuelles tendances. Vont-elles continuer sur leur lancée, vont-elles s’accélérer ou commencer à faiblir ?

Premièrement, l’ESG est en plein essor depuis des années maintenant, alimenté par les puissantes réglementations de l’UE2, ainsi que par l’intérêt toujours croissant des investisseurs. À titre d’illustration, Bloomberg Intelligence prévoit que les actifs ESG devraient dépasser les 50 000 milliards de dollars d’ici 2025, ce qui représente plus du tiers des 140 500 milliards de dollars3 prévus pour l’ensemble des actifs sous gestion dans le monde. Toutefois, on peut légitimement se demander si la guerre en Ukraine ne va pas freiner la transition énergétique naissante et tempérer l’enthousiasme des plus fervents partisans de l’ESG. On constate d’ailleurs un changement de ton notable entre les deux dernières éditions de la lettre de Larry Fink aux actionnaires de BlackRock. En effet, alors que la lettre de 2021 insistait sur l’engagement zéro émission nette de la société, celle de 2022 met en exergue les effets délétères de la crise russo-ukrainienne sur la transition énergétique et la nécessité d’une approche par étapes « du brun au brun clair au vert clair au vert », ce qui se reflétera probablement dans les futurs choix d’investissement de l’entreprise.

Deuxièmement, les actifs sous gestion des marchés privés continuent de croître rapidement et ont atteint 9 800 milliards de dollars en juillet 20214. Ils semblent donc devenir une source pérenne de performance financière pour les investisseurs de tous bords. Et, de l’avis des experts, cette vague de fond devrait perdurer, avec une hausse des actifs sous gestion de 4 200 à 5 500 milliards de dollars d’ici 2025, pour atteindre 13 700 à 15 000 milliards de dollars dans le pire et le meilleur des scénarios5. Cela étant, les signes d’un revirement potentiel, tels que des niveaux records de poudre sèche ou des préoccupations concernant la disponibilité et la durabilité de cette classe d’actifs, méritent d’être explorés.

Enfin, la numérisation des processus opérationnels, des modèles de distribution et des actifs continue de gagner du terrain dans l’ensemble de l’écosystème financier, à mesure que l’utilisation de technologies avancées, telles que l’intelligence artificielle, et les canaux de distribution numériques se généralisent, sans oublier la soudaine avidité des investisseurs pour les crypto-actifs. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder la capitalisation du marché des crypto-monnaies qui a littéralement explosé, passant de 80 milliards de dollars à 1 200 milliards de dollars entre 2016 et fin mai 20226. S’il y a tout lieu de croire que ces tendances peuvent prospérer et constituer un formidable socle pour la croissance et l’évolution de notre industrie, il n’en demeure pas moins certaines questions légitimes, ne serait-ce que celles concernant l’interaction entre l’homme et la machine ou notre capacité à nous adapter à ces changements majeurs de paradigme.

Dans l’ensemble, je suis ravi d’avoir l’opportunité de vous rencontrer tous, nos clients et partenaires, à l’occasion du European Investor Summit 2022, qui, je l’espère, vous donnera de nombreuses pistes de réflexion en orientant le débat sur les bons sujets. Je suis convaincu que ces débats de haute volée donneront lieu à des discussions passionnées et inspirantes et je me réjouis de partager des idées avec vous.

1 Critères environnementaux, sociaux et de gouvernance.
2 Union européenne.
3 Bloomberg Intelligence, ESG 2021 Midyear Outlook, juillet 2021.
4 McKinsey Global Private Markets Review 2022, mars 2022.
5 Prime time for private markets: The new value creation playbook, PwC, janvier 2021.
6 Coinmarketcap.com, données en date du 29 mai 2022.

David Abitbol, Head of Societe Generale Securities Services, Societe Generale Securities Services 

EIS

Directeur du Métier Titres Société Générale Securities Services