Adopter l'ESG dans le Private Equity

09/11/2021

Les clients ont été à l’origine de la demande d’investissement ESG bien avant que les régulateurs européens ne relèvent ce défi et formalisent les processus autour de cette tendance. Selon Bryan Fage, Head of Sales and Relationship Management chez Société Générale Securities Services (SGSS) Luxembourg, c’est pour cette raison que les gestionnaires d’actifs et les entreprises doivent construire leurs stratégies autour de la durabilité. Mais comment y parvenir?

Les critères ESGattirent de plus en plus l’attention des investisseurs, tant dans les secteurs institutionnels que dans le retail, et le Private Equity ne fait pas exception. Rien d’étonnant à cela.

"Les effets du réchauffement climatique sont de plus en plus difficiles à ignorer dans le monde, et à cela s'est ajouté le stress de la pandémie", a déclaré M. Fage.

"Plus que jamais, les gens prennent conscience de la nécessité d'une approche plus durable et plus soutenable de nos modes de vie et de notre façon d'investir."

Pour mieux comprendre où l'ESG est stratégiquement positionné et priorisé par ses clients, Société Générale Securities Services a mené une série d'entretiens avec une trentaine de clients et partenaires à travers l'Europe entre février et mai 2021. L'objectif était également d'avoir une vision plus claire des opportunités et des défis auxquels ils sont confrontés. Les résultats ont été publiés dans un rapport intitulé Investissement durable : l’histoire s’accélère.  

L'enquête s’est adressée aux institutions des principaux centres financiers européens, et incluait des gestionnaires de fonds UCITS et d'actifs privés ainsi que des investisseurs institutionnels. Trois tendances se sont dégagées de cette enquête : premièrement, tous les acteurs avaient mis en œuvre ou travaillaient à l'intégration de l'investissement durable dans leurs stratégies ; deuxièmement, l'approvisionnement en données ESG et leur utilisation est une préoccupation majeure ; enfin, les acteurs des marchés privés sont confrontés à des défis particuliers lors de la mise en œuvre de leurs stratégies.

Les marchés privés ont pris d'assaut le monde ces dernières années, le Private Equity étant l'une des classes d'actifs les plus florissantes. En passant d'un secteur de niche à un secteur grand public, le Private Equity a bien sûr attiré de plus en plus de fonds institutionnels, suite à la mise en œuvre des directives et règlements AIFM. Les sociétés d'investissement en Private Equity sont désormais confrontées à la responsabilité de continuer à générer des rendements élevés dans un environnement transparent et axé sur les critères ESG.

 "Il n'est pas surprenant que tous ceux que nous avons interrogés aient mis en œuvre des stratégies d'investissement axées sur l'ESG, ou soient en train de les intégrer dans leur roadmap de développement", a déclaré M. Fage.

Pourtant, pour certains, des questions subsistent quant à la "durabilité des critères de mesure ESG en ce qui concerne leur impact ESG, et ils veulent les voir passer l'épreuve du temps avant de les placer au cœur de leurs stratégies d'investissement."

Les réglementations européennes récentes et à venir obligent les gestionnaires de fonds à modifier leurs approches, "mais beaucoup considèrent depuis longtemps l'ESG comme une opportunité et un moteur de création de valeur, et la nouvelle maturité autour de la finance durable est due à une variété de facteurs différents", fait remarquer M. Fage. Il s'agit notamment de la façon dont "les fonds axés sur l'ESG ont bénéficié d'une performance accrue, mais nous constatons également un changement dans les normes éthiques des commanditaires", a-t-il ajouté. Il y a ensuite l'impact des milléniaux et post-milléniaux qui portent un jugement sur le comportement responsable au moment de développer leur loyauté envers les marques.

Bien que le Private Equity soit évidemment une classe d'actifs aux caractéristiques uniques, toutes les entreprises sont confrontées à des défis similaires, pas seulement les services financiers. M. Fage voit quatre thèmes types qui doivent être traités par tout le monde :

  • Pour réussir la mise en œuvre de la politique ESG, il est essentiel de définir des ambitions claires et de construire des stratégies entières autour de ces principes.

  • Il faut reconnaître que l'application de chaque critère ESG est un défi difficile à relever. Les entreprises doivent sélectionner ceux qui sont les plus pertinents et les plus applicables pour elles, puis fixer des priorités et avancer prudemment vers la réalisation de ces objectifs.

  • Des efforts seront nécessaires tout au long de la chaîne de valeur pour garantir la mise en œuvre effective d'une stratégie ESG significative, de sorte que ces mesures deviendront souvent obligatoires si les objectifs doivent être atteintes.

  •  Comprendre comment identifier et gérer les risques et opportunités ESG est devenu un élément central de la mise en œuvre des stratégies ESG. Cela implique de mettre en places des moyens de mesure et de surveillance des environnements dynamiques au fur et à mesure des prises de décisions.

"Société Générale a un long historique d'engagements forts et d'efforts mobilisateurs", a déclaré M. Fage.

Il rappelle qu'il y a 20 ans, Société Générale est devenue la première banque française à affirmer son engagement en faveur du développement durable en signant la déclaration des institutions financières sur l'environnement et le développement durable du Programme des Nations Unies pour l'environnement.

De plus, SGSS a une longue expérience de la gestion des fonds d'investissement et des rapports de gestion des données, un savoir-faire qui s'applique à la gestion des fonds durables.

"SGSS ne cherche bien sûr pas simplement à se contenter de servir ses clients, mais également à s'associer avec eux dans toute la mesure du possible pour permettre une croissance continue et collective."

En 2005, un rapport du Pacte mondial des Nations Unies, intitulé "Who Cares Wins", a présenté des recommandations visant à intégrer les mesures ESG dans les marchés de capitaux.

"L'ISR et les considérations ESG ont considérablement évolué et se sont améliorées au fil des ans, mais le titre du rapport est aussi vrai aujourd'hui qu'il l’était à l'époque et, lorsqu'il est associé au Private Equity, il s'applique parfaitement aux gestionnaires, aux investisseurs et aux prestataires de services", déclare M. Fage.

Article paru dans Paperjam le 21 septembre, 2021.

 

 

 

Vous avez aimé cet article ?
+1