!css

Societe Generale Securities Services internationalise ses services d'agent de transfert

SGSS internationalise ses services d'agent de transfert

Société Générale Securities Services (SGSS) offre désormais à ses clients une plateforme unique dédiée aux services d'agent de transfert pour les fonds d'investissement domiciliés au Luxembourg ou en Irlande.

Cette plateforme unique, qui constitue une nouvelle étape dans le développement de l'offre de SGSS en matière de services de distribution de fonds, fournit aux gestionnaires d'actifs un outil simplifié de reporting et de suivi relatif aux fonds domiciliés au Luxembourg et en Irlande, où l'encours des fonds UCITS atteint 2 640 milliards d'euros et représente plus de 44% de l'actif net total du secteur en Europe (source : EFAMA, au 31 décembre 2010). Ce service associe les avantages traditionnels de la plateforme UCITS luxembourgeoise et les services SGSS dédiés aux hedge funds en Irlande, offrant ainsi une solution efficace destinée à un large éventail de fonds allant des fonds et OPCVM alternatifs aux produits UCITS conventionnels.

L'offre de services de distribution de fonds de SGSS comprend la tenue de registres, la gestion des souscriptions et des rachats, la gestion des rétrocessions et leur paiement aux distributeurs, ainsi que des services de support à la distribution de fonds destinés aux gestionnaires d'actifs (fonctions d'agent payeur et de représentant). 

Cette nouvelle plateforme unique permet en outre de relier les fonds domiciliés en Irlande à la plateforme de distribution NSCC (the National Securities Clearing Corporation) aux États-Unis ou encore de pouvoir les gérer par l'antenne locale de SGSS en Asie au moyen de la même technologie. SGSS sera ainsi en mesure d'accompagner les gestionnaires d'actifs dans la distribution de fonds irlandais tant en Asie par l'intermédiaire de son bureau de Hong Kong relié à la plateforme irlandaise, qu'auprès des investisseurs américains, grâce à son lien avec la plateforme NSCC. Cette technologie permettra également de simplifier le processus relatif aux dispositions de la directive UCITS IV telles que les fusions transfrontalières et les structures maître-nourricier.