!css

Les gérants lient leur avenir aux nouvelles technologies

15/11/2018

Plus encore que la réglementation, la technologie devrait, selon une grande enquête de SGSS, déterminer leur transformation et l’accélérer.

Pour mieux cerner les attentes de ses clients gérants d’actifs et investisseurs, SGSS a conduit une
large enquête auprès d’acteurs représentatifs du secteur en Europe. Une centaine de responsables
d’investissement ont été interviewés sur leur vision à long terme de l’asset management, au fil
d’entretiens d’une à deux heures.

Les responsables de sociétés de gestion voient dans 84% des cas la technologie influer en premier lieu sur leur modèle à l’avenir, plus encore que la réglementation (82%), indique Etienne Deniau, responsable marketing stratégique chez Société Générale Securities Services (SGSS). Non sans une certaine appréhension, car les impacts sur leur activité ne sont pas encore clairs, la mise en oeuvre de la RPA ( robotic process automation), par exemple, qui fait déjà l’objet de projets, en est encore à ses débuts..

Nécessaires coopérations

Pour 40% des gérants et investisseurs interrogés, le défi premier est lié à l’utilisation des données,
puis viennent les perspectives ouvertes par les robo-advisors (32%). De fait, l’une des ambitions
des gérants est de reprendre la main sur la distribution, 20% des répondants envisageant de lancer une stratégie de distribution directe ou ayant déjà entrepris de le faire. La technologie blockchain donne lieu, quant à elle, à des idées encore floues sur son usage, en tenue de registre et en KYC (know your customer) essentiellement.

Face à l’envergure des chantiers, les gérants se montrent ouverts à des coopérations, qu’il s’agisse d’alliances avec des fintechs, de consolidation ou d’externalisation de fonctions opérationnelles (64% des acteurs interrogés se disent concernés) auprès de partenaires classiques comme les asset servicers.

La nouveauté tient à l’étendue de cette externalisation qui inclut désormais des fonctions de middle-office et non plus seulement de back-office et de custody comme c’était le cas jusqu’ici. Les gérants sont intéressés par des services pre-trade, de passage d’ordre, négociation et confirmation.

Guillaume Heraud
Responsable marketing chez SGSS

Le phénomène caractérise surtout les acteurs petits et moyens, sachant que la taille des sociétés de
gestion devient de plus en plus déterminante pour leur stratégie : la masse critique est passée à 2
milliards d’euros, voire 5 milliards, or la taille conditionne la capacité à la diversification, un
objectif fondamental aux yeux de 42% des répondants.

Article publié sur AGEFI.fr, 19 Septembre 2018

Directeur marketing stratégique Société Générale Securities Services
Head of Marketing Societe Generale Securities Services
Vous avez aimé cet article ?
+1
0