!css
07/06/2012

Compensation OTC : l’heure des décisions aproche

Les clients disposent de deux options claires lorsqu'ils abordent leur préparation au nouvel environnement.

OTC ClearingLes opérateurs de marché qui n’ont pas encore décidé comment aborder la compensation centralisée des transactions sur produits dérivés traitées de gré à gré doivent absolument y réfléchir sans tarder. La partie buy-side comme la partie sell-side de l’industrie seront largement affectées lorsque les modifications réglementaires imposées par les pays du G20 en 2009 vont enfin entrer en vigueur. Celles-ci sont attendues aux Etats-Unis (où ces modifications entrent dans le cadre de la loi Dodd- Frank Act) d’ici à fin 2012. En Europe, où elles sont prévues mi-2013, elles seront mises en place dans le cadre du dispositif EMIR (European Market Infrastructure Regulation).

Les nouvelles régulations affecteront les niveaux de collatéral obligatoire et auront des implications évidentes pour les clients. Tout d’abord, les niveaux de collatéral vont être rehaussés, pour tenir compte de la perception du risque accru que ces instruments peuvent présenter. Cette augmentation tient au fait que les contrats OTC ont un cycle de vie plus long que la plupart des produits actuellement compensés. En effet, ce cycle se mesure en années ou en décennies plutôt qu’en jours, ce qui augmente le risque de défaut de contrepartie et, par conséquent, les exigences d’appel de marge. Deuxièmement, les coûts seront également plus élevés pour les transactions qui continueront à être compensées bilatéralement plutôt que de façon centralisée (seuls les swaps de taux d’intérêt et les swaps de défaut de crédit seront compensés au début) et les exigences en capital seront plus élevées. Troisièmement, le traitement du collatéral deviendra plus complexe, plus sophistiqué et potentiellement plus fragmenté dans la mesure où le nombre de prestataires de services potentiels progresse.

« Les clients ont deux options claires au moment où ils se préparent à faire face à ce nouvel environnement » déclare Alex Buffet, Responsable de l’asset servicing pour les dérivés OTC chez SGSS. « Premièrement, ils peuvent le faire euxmêmes. Deuxièmement, ils peuvent choisir un prestataire spécialisé. La première voie sera très certainement plus coûteuse et difficile sur le plan opérationnel, même pour les institutions qui possèdent l’expertise interne nécessaire.

Nous estimons, par conséquent, que tous les acteurs, à l’exception des plus importants, choisiront un prestataire externe. Nous constatons d’ailleurs une demande de plus en plus forte pour ce type de services et ils sont présents dans de plus en plus d’appels d’offres. Au fur et à mesure que les clients vont progresser dans leur connaissance des nouvelles réglementations, la demande va rapidement croître ».

« Le volume et la valeur du collatéral mobilisé autour du système – actuellement estimé à 2 trillions USD annuellement - vont croître de façon spectaculaire » estime Alex Buffet. « Et nous anticipons un quasi doublement de ce chiffre autour de 4 trillions USD ». Cette évaluation ne prend pas en compte une croissance possible des transactions sur dérivés sous-jacents si celles-ci évoluent vers une standardisation accrue et une plus grande facilité d’utilisation.

« Les clients auront besoin de collatéral sous la forme de liquidités et de titres et nous allons assister à d’importants mouvements dans ce domaine dans la mesure où les clients réagissent à la nécessité de repositionner le collatéral et d’ajuster les marges de façon efficace et à moindre coût plusieurs fois par jour » poursuit-il.

« SGSS offre déjà une gamme complète de services de gestion du collatéral et apporte de la valeur aux actifs constitués de liquidités et de titres » ajoute Alex Buffet, « et nous développons d’ores et déjà notre capacité à les proposer dès que les nouvelles réglementations sur la compensation OTC deviendront opérationnelles. Au-delà de l’administration des fonds, des services à valeur ajoutée tels que la transformation et l’optimisation du collatéral sont proposés. La compensation des appels de marge est un bon exemple d’optimisation : ayant une vision globale du portefeuille de nos clients nous pouvons, par exemple, mesurer le risque associé à deux positions (l’une sur un instrument compensé, l’autre sur un instrument non compensé) et décider, lorsque les risques des deux positions s’égalisent, de réduire les besoins de collatéral de notre client ».

Le collatéral comprend la marge initiale (à l’origine de la transaction) et la marge de variation (ajustée quotidiennement à l’évolution de la valeur de l’instrument). Des titres de qualité supérieure peuvent être utilisés pour les marges initiales mais lorsque l’on en vient aux variations de marges, les chambres de compensation (CCP) n’accepteront que des liquidités. La plupart des clients, cependant, ne disposent pas de suffisamment de liquidités ou de titres de qualité supérieure au titre de collatéral. Dans ce cas, SGSS peut offrir une transformation, en les aidant à transformer des titres moins liquides en collatéral éligible.

« Si nous avons la responsabilité de toutes les transactions d’un client nous pouvons maintenir les coûts à un niveau minimum et lui faire réaliser de substantielles économies » affirme Alex Buffet. « Toutefois, si un client ne souhaite pas utiliser notre propre compensateur, Newedge, nous pourrons accéder à cette demande. »

Pour ceux de nos clients qui pourraient avoir le sentiment de faire face à un dilemme déroutant, voire insoluble, Alex Buffet a quelques mots rassurants et même de réconfort. « Un grand nombre d’acteurs différents se positionnent précipitamment pour offrir des services adaptés au changement de la réglementation OTC. Mais nous sommes persuadés que les dépositaires détiennent un avantage du fait des relations qu’ils entretiennent déjà avec leurs clients et en leur permettant de disposer de tous les services dont ils ont besoin sous un même toit plutôt que de recourir à plusieurs prestataires. » 

avril
2017
SGSS innove avec Euronext dans une nouvelle solution d’investissement sur les fonds
SGSS contribue au modèle innovant de « Euronext Fund Service » pour faciliter l’accès aux fonds pour les investisseurs...
Fund Administration and Asset Servicing
SGSS contribue au modèle innovant de « Euronext Fund Service » pour faciliter l’accès aux fonds pour les investisseurs domestiques et internationaux.
fr/newsroom/news/communiques-presse/news/sgss-innovates-with-euronext-provide-new-fund-investment-solution/
avril
2017
Lutter contre la pauvreté et favoriser l'émancipation des femmes
mars
2017
SGSS renforce son équipe commerciale en Europe du Sud
SGSS nomme Lucrezia Brucoli en tant que Directeur commercial pour renforcer son développement en Europe du sud.
Appointments
SGSS nomme Lucrezia Brucoli en tant que Directeur commercial pour renforcer son développement en Europe du sud.
fr/newsroom/news/communiques-presse/news/sgss-strengthens-its-coverage-team-across-southern-europe/
févr.
2017
Information Financière Trimestrielle
2016 : BONNE PROGRESSION DU RESULTAT NET PART DU GROUPE
Résultats
2016 : BONNE PROGRESSION DU RESULTAT NET PART DU GROUPE
fr/newsroom/news/communiques-presse/news/quarterly-financial-information-2/
janv.
2017
SGSS in Italy launches Synapse, a new service to support fund distribution
Societe Generale Securities Services in Italy (SGSS S.p.A.) launches SYNAPSE, a new service to support fund distribution...
janv.
2017
SGSS renforce son équipe Commerciale, Marketing et Solutions
SGSS a nommé Matthew Davey en tant que Directeur de Solutions afin de renforcer l’offre globale des services auprès de...
Appointments
SGSS a nommé Matthew Davey en tant que Directeur de Solutions afin de renforcer l’offre globale des services auprès de sa clientèle d’investisseurs institutionnels, gestionnaires d’actifs, intermédiaires financiers et corporates.
fr/newsroom/news/communiques-presse/news/sgss-strengthens-its-coverage-marketing-and-solutions-team/
déc.
2016
Altana Wealth Limited retient SGSS en Irlande pour son fonds UCITS à compartiments multiples
Altana Wealth Limited au Royaume-Uni a retenu Société Générale Securities Services (SGSS) pour fournir des services...
nov.
2016
Vatel Capital retient SGSS pour des services de conservation, dépositaire et valorisation
Introduit par la Loi de Finances pour 2007, le « FIP Corse » est un Fonds d’Investissement de Proximité investi à...
SGSS
Introduit par la Loi de Finances pour 2007, le « FIP Corse » est un Fonds d’Investissement de Proximité investi à hauteur de 70% au moins de son actif dans des petites et moyennes entreprises situées en Corse. Le FIP Kallisté Capital n°9 a vocation à investir dans des PME corses exerçant principalement leur activité dans le tourisme, les énergies...
fr/newsroom/news/communiques-presse/news/vatel-capital-retient-sgss-pour-fournir-des-services-conservation-banque-depositaire-valorisation/
nov.
2016
SFIL retient SGSS pour des services de conservation globale
SFIL, le premier financeur des collectivités locales françaises, et Caisse Française de Financement Local (CAFFIL), sa...
SGSS
SFIL, le premier financeur des collectivités locales françaises, et Caisse Française de Financement Local (CAFFIL), sa société de crédit foncier, ont mandaté Société Générale Securities Services (SGSS) pour fournir des services de conservation pour leurs actifs en Europe. Ce mandat vient en complément des services de valorisation déjà fourni à SFIL en France...
fr/newsroom/news/communiques-presse/news/sfil-appoints-sgss-for-global-custody-services/